dissabte, 14 de novembre de 2015

París... Des de la indignació i des de l'esperança

Des de la indignació, però també des de l'esperança, un record emocionat per a totes les víctimes de la violència, avui a París, ahir i demà a tot el món. Les hommes sont faits pour s’entendre / Pour se comprendre pour s’aimer...

Tota la solidaritat amb el país veí.

Un fragment del poema La mort, l'amour, la vie, de Paul Eluard

Les rayons de tes bras entrouvraient le brouillard
Ta bouche était mouillée des premières rosées
Le repos ébloui remplaçait la fatigue
Et j'adorais l'amour comme à mes premiers jours.

Les champs sont labourés les usines rayonnent
Et le blé fait son nid dans une houle énorme
La moisson la vendange ont des témoins sans nombre
Rien n’est simple ni singulier
La mer est dans les yeux du ciel ou de la nuit
La forêt donne aux arbres la sécurité
Et les murs des maisons ont une peau commune
Et les routes toujours se croisent.

Les hommes sont faits pour s’entendre
Pour se comprendre pour s’aimer
Ont des enfants qui deviendront pères des hommes
Ont des enfants sans feu ni lieu
Qui réinventeront les hommes
Et la nature et leur patrie
Celle de tous les hommes
Celle de tous les temps.

Cap comentari :

Publica un comentari a l'entrada